TransGrancanaria 2024, J-2 : quels favoris ?

TransGranCanaria

Vous avez aimé la HonkKong100 et le Black Canyons Ultra ? Vous adorerez la TransGranCanaria 2024. Retour de « l’autre » circuit World Trail Majors dans 48 heures pour la célèbre traversée canarienne, et un niveau compétitif des grandes éditions. Dauwalter pour le doublé, Miller sans Walmsley forfait, Reiterer, Andreu, Heras (oui Heras), Capell, Azara Garcia, Tremps, Schide ou Maciel, les 5 parcours, du KV au 126K, sont joliment garnis. Reste à voir qui ambitionne quoi, World Trail Majors ou pas.

Par Julien Gilleron

Au commencement, il n’y avait pas que l’UTMB. La TransGranCanaria ? Une autre pionnière depuis 2003. 21 ans que les trailers de plus de 20 ans évoquent nostalgiquement cette décennie 2000-2010. Suivront les Lavaredo, MIUT ou Transvulcania (l’ibérique, pas l’auvergnate), les premiers pros ou l’Ultra Trail World Tour. 20 ans après, joli clin d’œil que de co-fonder ces World Majors censés « préserver l’esprit originel du trail ».

CLASSIC 126K/7000+ : MILLER, DAUWALTER… MAIN SUR LE CŒUR US OU ESP ?

Parmi les 7 coureurs au-dessus de 900 ITRA, 14 dépassant les 850, on attendait énormément du retour de la revanche de l’UTMB : mais le duel Miller-Walmsley n’aura pas lieu. Boulevard ouvert pour le moustachu du sprint ? Pas forcément au vu du code de l’honneur espagnol, d’une motivation notoire…et d’un niveau national en béton. Ces Ibériques en ont dans les jambons (désolé) et seront présents avec 11 élites dont 4 dans le top 12 : Andreu Simon vainqueur en titre, Miguel Heras le vétéran et déjà recordman en 2010 (oui, vous lisez bien), José Angel Fernandez, Pau Capell aux 4 couronnes mais à la peine depuis 2 ans. Le leader aux points Shen Jiasheng aura donc du monde dans le rétroviseur, à commencer par les 3-4-5e Andreas Reiterer, Zach Miller et Miguel Arsenio. Benat Marmissolle n’en étant finalement pas, Yohan Viani, Cédric Chavet et Florian Debette porteront les couleurs françaises. Eux portent le statut de vrai-faux outsiders et flambent sur les formats 100/130K : Seth Ruhling, Ionel Manole, Tom Joly ou Josh Wade.

TransGranCanaria
Courtney Dauwalter -©iancorless

Impossible de ne pas piaffer en attendant la course de la reine Courtney Dauwalter. Aussi cool que discrète depuis l’automne 2023, les superlatifs manquent pour définir son palmarès autant que ses possibles en 2024 : record en vue sur les 800K « off » du Colorado Trail ? Ultra-cyclo en vélib ? Un doublé sur la TGC serait une belle façon de fêter mardi Gras en retard. Si ses 854 points la placent en orbite théorique (2e : Garcia, 788…), l’Américaine retrouvera 3 Espagnoles au-dessus de 750 ITRA avec les expertes du coin Azara Garcia de Los Salmones (2 titres), Claudia Tremps, et la révélation Aroa Sio. Dominika Stelmach (4e) et Yori Yushizumi (5e) n’ont rien de seconds couteaux mais complètent un top 15 plus éclectique, avec Ida-Sophie Hegemann ou Emma Stuart.

ADVANCED 84K/4800+ : MARTINA KLANCNIK, ANDRZEJ WITEK, L’EST EN FORCE ?

On sait leur niveau et l’affection des athlètes de l’Europe de l’est pour les courses sèches et rocailleuses – polyvalence alpine impressionnante, et un homme et une femme ont leur carte à jouer. Moins dense en élite, l’Advanced concentre néanmoins les cotes.

Grand favori d’un top 15 masculin moins médiatique, on surveillera la lutte d’Andrzej Witek contre les deux techniciens italiens Davide Cheraz et Matteo Anselmi. « Même pas peur du caillou, on est chez nous (et puis c’est tout) », voilà ce que pourrait se dire le bloc espagnol mené par le 3e Borja Fernandez, suivi de Medina, Viedma, Lujan Maldonado, Lutzardo et Leon (810<837 ITRA). En queue de top 5, comptons sur Christian Meier, Mark Darbyshire et Catalin Sorecau pour jouer le barrage ; cocorico solo pour Alexandre Beraud.

Chez les femmes, les spécialistes des Alpes Martina Klancnik, Kathrin Goetz et Lena Laukner mènent un top 10 (>650 ITRA) resserré. Tiendront-elles le pavé contre la Suissesse Emily Vaudan (5e) et les françaises Manon Campano et Florine Boillot ? Alpes encore, curiosité piquée mais des précédents à succès sur des courses (fort) ensoleillées. L’Américaine Tara Frega renforce la délégation US déjà bien présente cette année, Xie Wenfei la Chinoise.

MARATHON 46K/1900+ : DOUBLÉ DE ROBERT PKEMOI, PODIUM 100% ESPAGNOLES ?

Carton plein pour une course explosive et rapide : 22 élites hommes dont 9>850 ITRA, 17 élites femmes, et surtout une jolie réunion des meilleurs spécialistes du format.

En à peine deux saisons, Robert Pkemoi s’est imposé comme l’un des leaders du format montagnard, 5e sur Zegama 2023, 2 titres sur marathon Ultra Pirineu ou 2e sur celui de la MaxiRace. Le Kenyan planant à 918 points fait donc figure d’épouvantail devant Kris Jones, la surprise du D+ Juho Ylinen, le français Simon Guignard (877 !) Et l’autre maitre des compétitions lactiques, Anders Kjaerevik. Mais ce top 5 bute littéralement sur Harry Jones, Valentin Toma, Tiago Vieira et un Adil Moussaoui sur lequel nous posons une pièce. Andres Garcia, Fran Anguita ou David Lopez, telles sont les chances espagnoles de top 15 ou 20.

TransGranCanaria
Robert Pkemoi. Photo The Adventure Bakery

D’Espagnoles en revanche, il sera question chez ces dames. Et comment : si Jennifer Lichter semble un cran au-dessus, imaginez la niaque du trio d’expertes du format avec Arena Gemmas, Maite Maiora et Rosa Maria Lara ! Des Golden Trail à la TGC en passant par la course en montagne, il y a du feu dans ce top 2-3-4 qui coiffe à peine une autre connaisseuse des courses techniques et intenses, Mrs Henriette Albon. Même talent que son compagnon, nous verrions bien la Norvégienne jouer les trouble-fêtes loin devant Lena Laukner, 4 britanniques (Tindley, Kaars, Cooper, Graves) et notre Maude Combarieu nationale. Renfort espagnol avec Marta Perez et Greta Garcia en queue de peloton : la patrie est armée.

STARTER 21K/1400+ : ANTONIO MARTINEZ ET SON TRIO ! BRITTANY CHARBONEAU ou ELEANOR DAVIES ?

Pour de l’explosion, c’est de l’explosion. Diego Menendez affiche 7e des 11 élites hommes (>800 ITRA) mais claquait un semi de Séville en 1h05’, main dans la main avec Miguel Benitez ! Que fera donc le grand favori Antonio Martinez (909) ? Solidarité nationale ou pas, Martinez sort d’une saison 2023 sans faute en montagne et la nouvelle recrue du team Asics pourrait jouer des coudes avec son second Yoel de Paz, suivi de Peter Van der Zon et le français Titouan Galland. Les cotes ne font pas tout mais comme l’argent, elles aident pas mal à (faire le bonheur ?) scruter ces…6 Espagnols engagés dans le top 11 élite. Miret, Menendez (lui aussi fraichement signé Asics), Ivars ou Sosa, il y aurait de quoi espérer un Olé à trois sur la boîte. Kenny Kivikas (6e) sait courir le 10K en 30’49’’, Karol Matyssek performe depuis 2022 sur 20<60K, à voir comment ils gèreront la popularité record de leurs rivaux ibériques.

TransGranCanaria

En tête d’un plateau féminin discret, on retrouve l’Américaine Brittany Charboneau habituée des sélections nationales, Pikes Peak et épreuves courtes. Techniquement et mathématiquement, la concurrence est immédiate avec la britannique Eleanor Davis, légèrement moindre face à Katarzyna Solinska ou Flavia Stutz. Attention toutefois aux qualités d’une Fanny Borgstrom, masquée par sa cote inférieure au peloton (659).

KATIE SCHIDE ET HENRI AYMONOD : UN KV RÉSERVÉ AUX SKIEURS ?

Et pour ouvrir le bal de la TransGranCanaria, démarrage sur les chapeaux de roues (d’équerre et verticaux) mercredi 21 février – 15h30. « El Gigante », c’est le nom de ce KV…de 1060m de D+, quoi. Mais “énauurme” malgré un plateau réduit mais costaud : c’est marqué sur le programme. Les favoris n’en sont que plus fluorescents.

On la connait pour l’ultra et le skimo, elle sortira d’une belle saison sur les spatules et de plusieurs 2e places avec Julie Roux : Katie Schide (808) surplombe littéralement les cotes de Lena Laukner (721), Karolina Obstoj (655) ou la surpuissante Fernanda Maciel enfin de retour sur une épreuve de marque (594). L’Américaine du Mercantour se disait très heureuse et peu dépaysée d’enchainer ski’alpi (« des KV enchainés, en gros ») et ce Gigante – l’enauurme, là. Mais la cote d’une ultra traileuse qui truste les victoires depuis 3 ans fait-elle la capacité à performer sur 35’ ? Nous avons hâte.

Au début, nous avons encore accusé nos médicaments. Mais non, les dossards disent vrai : Van der Zon, Menendez et Matyssek courront aussi le KV. Mise en jambe avant leur 21K du jeudi, « déblocage » pour les puristes, peu importe le vocable tant qu’on affronte Il Signore Henri Aymonod : le roi des pentes italien déchaussera lui aussi les skis pour attaquer le caillou, et son statut de grand chouchou sera autant titillé par les 3 cumulards que nous venons de citer, que par la révélation Miguel Benitez (rappel : 1h05’ au semi de Séville, même à plat c’est…rapide quand on a 20 ans !).

TransGranCanaria

Rappel du ranking World Trail Majors actuel :

Hommes :

  1. Meng GUANGFU
  2. Hayden HAWKS
  3. Peiquan YOU
  4. Jupiter CARERA
  5. Tyler GREEN

Femmes :

  1. Rachel DRAKE
  2. Lin CHEN
  3. Becca WINDELL
  4. Ying LI
  5. Lauren PURETZ

Sur-représentation sino-américaine (45%/45% sur top 40), relative discrétion, autant dire que cette TransGranCanaria pourrait ouvrir la porte aux meilleurs espagnole.s. S’ils l’ambitionnent.

juin, 2024

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

X