10 faits marquants de la saison 2023

saison 2023

Et une saison de plus qui s’achève ! A l’heure de remettre les stats Ă  zĂ©ro et d’allumer le poĂ«le, avant de construire les plannings 2024, nous rangeons les photos de l’annĂ©e. 2023 et ses athlètes nous auront encore gâtĂ©s. Nous les avons admirĂ©s, suivis, parfois nous n’y avons pas cru, parfois nous n’en revenons toujours pas. En guise de rĂ©trospective, nos 10 moments marquants : façon soirĂ©e diapo.

Par Julien Gilleron

2023, l’année Dauwalter

8 janvier, 24 juin, 15 juillet : 3 courses, 3 records pour Courtney, qui lance les hostilitĂ©s alors que nous tirons les rois. Après son triomphe sur la Diagonale des Fous 2022, l’AmĂ©ricaine n’aura pris qu’un SHORT break hivernal de 3 semaines (elle est comme ça), pour rattaquer sur la Bandera 100 dĂ©but janvier et rafler son Golden Ticket pour la Western States, le record de l’épreuve (8h59’), et la 6e place scratch. Vous avez dit Western ? Dites aussi Hardrock. Tel est son azimut et Courtney tiendra parole : double sacre et double nouvelle marque Ă  3 semaines d’intervalle. Depuis, on a rĂ©Ă©crit les Tables de La Loi Ă  Squaw Valley et Silverton. PS : gagnera aussi l’UTMB#23.

Sous les pavés, une vraie casquette verte

Il agaçait, on mĂ©disait ; il questionnait, on prĂ©sumait ; il impressionnait, on critiquait. Changement de braquet chez bon nombre d’observateurs : Casquette Verte n’est vraiment pas qu’une gapette parigote Ă  grande bouche. Alexandre Boucheix rabat dĂ©finitivement le caquet des sceptiques via une saison « officielle Â» de haut vol – Ă  laquelle il faut rajouter des off de ouf (Paris-Plage : 240km de St-MandĂ© Ă  Trouville, 100K autour du Parc des Princes, traversĂ©e du dĂ©sert d’Atacama).  Ça commence en fĂ©vrier (1er sur Trace des Maquisards), ça finit en novembre (2e sur Kullamannen by UTMB), et surtout ça se fait 21e sur l’UTMB et 10e sur la Diag#23. Entre autres. En fait-il trop ? RĂ©ponse en 2024.

Saison 2023
Credit Gilles Reboisson

Du rififi sur les circuits

AoĂ»t 2023 : bronca Ă  l’approche de l’UTMB. La communautĂ© Green Runners fondĂ©e par des ultra-trailers comme Damian Hall ou Jasmin Paris, publie une lettre ouverte dĂ©nonçant le sponsoring fort-carbonĂ© des vĂ©hicules Dacia ; Kilian prend le relais, ça polĂ©mique. Septembre : après seulement 2 Ă©ditions sous label, la Transvulcania quitte les UTMB World Series pour retrouver son indĂ©pendance et « l’essence du trail Â». Une première. Novembre : union de 9 Ă©preuves internationales pour crĂ©er le circuit des World Trail Majors, visant Ă  prĂ©server « l’esprit originel Â» de la discipline et valoriser « l’indĂ©pendance et la diffĂ©rence Â» de chaque Ă©vènement. BaptĂŞme du feu le 18 janvier 2024, Hong-Kong 100.

Kilian Jornet avale les Pyrénées

Non, la santĂ© en aura voulu autrement pour le catalan. Pour la première fois de sa carrière, Jornet Ă©crit une saison blanche en raison d’un Ĺ“dème osseux Ă  la hanche, alors qu’on le guettait sur Sierre-Zinal, l’UTMB…et pourquoi pas la Diag puisque François Dhaene revient in extremis ? Car en octobre, « Kiki Â» semblerait avoir retrouvĂ© la forme. On s’habituait aux superlatifs mais cette bambĂ©e nous laisse babas. Du 2 au 8 octobre 2023, Jornet retournera Ă  ses sources en gravissant les 177 sommets PyrĂ©nĂ©ens de 3000m, pour 485km et 43000 de D+. On appelle ça un lot de consolation. Et on en parle encore.

Kilian Jornet

La révélation Grangier

Correction immĂ©diate : ne parlons pas de rĂ©vĂ©lation (nous savions sa cylindrĂ©e), mais de maturation validĂ©e, et de performances qui resteront. « It was a very good year Â», peut-ĂŞtre entendra-t-on la ritournelle au coin du feu, chez les Grangier-Schide dans 10 ans. En souvenir de 2023. Souvent, nous y avions cru jusqu’au bout : UTMB 2021 (5e), Diagonale 2022 (5e), puis un grain de sable, le jeu de toute compĂ©tition. Mais de lĂ  Ă  envisager une telle saison 2023, non. Après sa victoire aux 90K du Mont-Blanc, Germain Grangier rĂ©ussit l’exploit de terminer 3e de l’UTMB puis 2e du Grand Raid. Un jour, l’enchainement dont tous rĂŞvent ? DĂ©jĂ , continuer sur cette sagesse nouvelle qui porte ses fruits.

saison 2023

11 médailles françaises aux Mondiaux

Ce week-end du 10 juin 2023, le cĹ“ur balance : Trail des Cadoles, du Viroin, de Walscheid ? Chauvin total, direction l’Autriche et ses Mondiaux pour cocoriser l’un des scores historiques de nos bleus. Trail et course en montagne, juniors et vĂ©tĂ©rans façon Manu Meyssat ou Christel Dewalle, femmes (7 mĂ©dailles) et messieurs (4), la France accumule pas moins de 11 breloques dont les plus prestigieuses : ClĂ©mentine Geoffray, Marion Delespierre-Maupin et Benjamin Roubiol deviennent champions du monde. OubliĂ©es, les 7 rĂ©compenses de 2022.

Remi Bonnet, roi des GTWS et de Pikes Peak

Le plus difficile : vivre en chambre hypoxie, patienter 30 ans, ou rater Sierre-Zinal Ă  domicile ? Elève Bonnet, vous avez 4 heures pour rĂ©pondre. 26 secondes, c’est l’amĂ©lioration mythique d’un record mythique qu’aura rĂ©alisĂ© le Suisse le 16 septembre 2023, aux trois quarts d’une saison dĂ©jĂ  bĂ©ton. Bonnet rĂ©Ă©crit son propre record de l’Incline (le gros escalier très dur), et des 21km du Pikes Peak Ascent (la montĂ©e sèche de 2380+). 30 ans après, exit la rĂ©fĂ©rence du lĂ©gendaire Matt Carpenter. L’Helvète volant – on dit comme ça dĂ©sormais, en Hollande – termine leader des Golden Trail World Series, plus gros score ITRA jamais vu (970), et repart Ă©lever ses poules. Simple, la vie.

Pendant ce temps-là, Claire Bannwarth court 100 200 500 km…

Cadeau de la rĂ©daction, notre Almanach Bannwarth 2023. L’ultra-ultra traileuse valide son ovnitude dès le 15 janvier (430km, Montane Winter Spine Race), enchaine sur la TGC 128K, le Legends Trail 275K, une Backyard de 262K, un « Dernier Survivant Â». Avril, l’oisivetĂ© guette : 24h de D+ (14945m en 110 km). Puis nouvelle Backyard de 326K/48 heures, 524K et 22000+ en Sicile, l’Ultra Trail Snowdonia (169K) et le Cami de Cavalls (185K). Ah, juin et ses…Backyard (395K), avant la MxTreme de Montreux (111K/7500D+) et la Barjo Ultra (305K). Hardrock 100, victoire scratch sur la Tahoe 200Miles, puis meilleur temps jamais enregistrĂ© sur le Colorado Trail 800K. UTMB ? 16e femme en moins de 30 heures. On envisage de rallonger la longueur du kilomètre. 

credit Ian Corless

Ça bouge côté anti-dopage (ou pas)

En tous cas, des interrogations commencent Ă  s’exprimer quant Ă  de drĂ´les de statu quo – l’immobilisme, pas les vieux hardos. Diego Zago, roi de la Skyrhune, double champion de France de montagne et 11 sĂ©lections, n’a toujours pas subi de sanctions depuis son contrĂ´le positif Ă  l’EPO en…2020. On suppute sur les dossiers que le PyrĂ©nĂ©en pourrait balancer, on suppute mais ça commence Ă  jaser. L’AFLD intègre 10 des meilleurs français dans ses groupes tests (Grangier, Marmissolle, Geoffray, Delespierre, d’Haene..), les contrĂ´les anti-dopage font leur retour sur les Templiers. Quant Ă  l’ex-bodybuildeuse suisse StĂ©phanie Pierrard, elle est suspendue fin novembre 9 ans pour usage et trafic d’anabolisants. Rdv le 9 mai 2032 pour son comeback, et un colloque « 30 ans après, toujours contre l’UTMB ? Â».

Un Américain gagne l’UTMB

On hĂ©sitait bien, mais il nous fallait 10 actus. Évidemment, il en aura Ă©mu un paquet, Monsieur Jim Walmsley qui dĂ©croche enfin son UTMB. Non, il n’est pas le seul AmĂ©ricain Ă  s’illustrer dans le top 5 ou 10 de l’épreuve qui reste l’une des plus trustĂ©es par nos amis US. Non, il ne battra pas le record de Kilian en 2022 sur un parcours lĂ©gèrement modifiĂ©. Mais non, il n’aura pas vomi une seule fois, et bon dieu que ce fut bon de le voir en demander encore plus (d’applause) au finish. Zach Miller aura livrĂ© une dĂ©monstration d’arrosage, de sprint et de quadriceps, Grangier aura failli Ă©borgner un spectateur avec un carton pointu : chouette, cette course de quartier. Et puis Jim gagnera peinard Ă  Nice un mois plus tard – « pour tester la rĂ©cup ». Il en faut peu pour nous rendre heureux.

saison 2023

avril, 2024

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

X