Kilian Jornet re-découvre les Pyrénées…

Kilian Jornet

« L’une des choses les plus difficiles que je n’ai jamais faite ». C’est ainsi que Kilian Jornet décrit l’incroyable « bambée » qu’il s’est offerte la semaine dernière dans les Pyrénées….

C’est au pied du Pic de la Frondella (Espagne) qu’il a débuté un périple qui devait se terminer 8 jours plus tard à la pique d’Estats. Du 2 au 10 octobre derniers, le Catalan a choisi de parcourir les sentiers de son enfance, sur quelques 485,65 kilomètres et 43 000 mètres de dénivelé positif cumulés en plus de 155 heures d’activités.

485km et 43 000m D+

Voyager sur les terres de son enfance n’a pas la même saveur pour tout le monde. Pour Kilian Jornet, l’expérience a avant tout le goût de l’effort. “Redécouvrir des sommets que j’avais oubliés a été une expérience spectaculaire et, d’un autre côté, l’une des choses les plus difficiles que j’aie jamais faites”, a-t-il expliqué, à peine redescendu de la Pique d’Estats, dernière étape de son pèlerinage.

Kilian Jornet

Atteindre le sommet du Vignemale, du Mont Perdu ou du pic d’Aneto – toit des Pyrénées – est un objectif ambitieux pour de nombreux passionnés de montagne. Pour Kilian Jornet, ils ont également toujours revêtu une symbolique forte. Il rêvait depuis longtemps de retourner dans les Pyrénées et de retrouver les sommets et les paysages qui l’ont vu grandir.Cette année, je voulais prendre le départ de plusieurs courses, mais cela n’a pas été possible en raison d’une blessure. Après ma convalescence, je me suis penché sur différents projets jusqu’à ce que l’idée de relier les sommets de plus de 3 000 mètres des Pyrénées fasse son chemin. J’avais cette envie, mais je ne savais pas si c’était un défi réalisable ou une pure folie. Après avoir consulté des personnes connaissant bien les sentiers pyrénéens, j’ai décidé de me lancer“, explique Kilian Jornet.

Kilian Jornet

177 sommets de plus de 3000m

Son périple a commencé le lundi 2 octobre au pied du pic de la Frondella avec une idée en tête, profiter du voyage et traverser les Pyrénées en passant par 177 sommets de plus de 3 000 mètres. Parmi eux, certains des plus emblématiques de la chaîne pyrénéenne. Au cours de ces 8 jours de traversée, il aura réalisé plusieurs exploits : relier plus de 40 sommets en une seule journée, marcher pendant 39 heures consécutives et utiliser le vélo pour relier plusieurs sections entre elles. La joie d’atteindre chacun des sommets a été la plus belle des récompenses après ces longues heures d’effort : “se déplacer le long de ces crêtes a été un vrai bonheur, j’ai adoré les chemins. J’avais déjà fait l’ascension de ces sommets à l’âge de 13 ans, mais je ne m’en souvenais pas. Cela m’a plongé dans une expérience visuelle intense.”

Au cours de cette aventure, l’athlète a parcouru les crêtes des sommets les plus emblématiques de la chaîne pyrénéenne : Balaitus, Garmo Negro, Vignemale, cylindre du Marboré, Mont Perdu, Pic Long, Pic de Posets, pointe de Literole, pic d’Aneto, Pic Sayó , Pic du Montcalm, Pic d’Estats, et bien d’autres encore.

Kilian Jornet

Son voyage s’est achevé le matin du 10 octobre 2023, lorsque les premiers rayons du soleil ont accroché le sommet de la plus haute montagne de Catalogne, le Pic d’Estats, dans le parc naturel de l’Alt Pirineu. Une expérience mémorable qui lui a fait prendre conscience une fois de plus de la beauté et de la vulnérabilité de la nature.

L’aventure se conclut sur un bilan chiffré impressionnant avec 485,65 kilomètres parcourus, 43 000 mètres de dénivelé positif cumulé et 155 heures d’activité physique enregistrées.

Photos David Arino

avril, 2024

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

X