ULTRA TRAIL Guillaume Millet

ULTRA TRAIL Guillaume Millet

Il y a 10 ans, Guillaume Millet publiait son best-seller Ultra-Trail – Plaisir, performance et santé, qui , depuis 3 ans, a été victime de son succès et n’est plus disponible. L’occasion rêvée pour en proposer une 2ème édition, largement mise à jour, augmentée des nouvelles connaissances acquises ces dix dernières années autour de la préparation à l’ultra-trail. Son auteur revient ici sur ce nouvel ouvrage indispensable à l’ultra trailer (mais pas que !)


Mise à jour 16/02/2023 ULTRA TRAIL Guillaume Millet 👇🏻


Réédition du Best Seller ULTRA TRAIL® Guillaume Millet

En 2012, Guillaume Millet écrivait le livre référence en la matière, Ultra-trail®, Plaisir / Performance / Santé. Un best-seller dans sa catégorie.

10 ans plus tard, il vous propose cette nouvelle édition, très largement remaniée, et nous entraîne de nouveau à la découverte de l’ultra-trail sous toutes ses facettes : entraînement, technique, prévention des blessures, préparation mentale (avec la collaboration de François Castell), gestion de course, etc.

Une somme de connaissances incontournable

A la lumière de 10 ans d’évolution des données issues à la fois du terrain et des dernières recherches scientifiques (plus de 500 nouveaux articles décortiqués, plusieurs thèses conduites dans son propre laboratoire sur le sujet) sur la discipline, plusieurs sections du livre ont été complètement réécrites avec l’aide de nombreux entraineurs, athlètes ou spécialistes. Comme les chapitres sur les déterminants de la performance, l’ultra-trail au féminin, les addictions ou le matériel.

Pédagogique, scientifique, ludique

Pédagogique, scientifique, mais aussi ludique, le texte fourmille d’anecdotes et de témoignages qui permettent au lecteur d’aborder facilement chaque thème développé. Accompagné d’un site internet qui fera le bonheur de celles et ceux qui veulent aller encore plus loin dans la connaissance, cette 2ème édition permet plus que jamais à «Ultra-trail®, plaisir, performance et santé» d’être ce que de nombreux coureurs ont appelé « la Bible de l’ultra-trail ».

Des contenus additionnels sur le web

Cette nouvelle édition contient également de nombreux QR codes correspondant à des contenus additionnels !

Interview de Guillaume Millet au sujet d’ULTRA TRAIL

Guillaume, qu’est-ce qui t’a motivé à proposer une 2e édition de ton livre «Ultra» ?


Deux choses : l’appât du gain et mon éditeur qui m’appelait tous les jours en larmes pour me supplier de m’y coller ! Plus sérieusement, on en discutait depuis longtemps avec Joël (Doux) et j’avais l’envie mais pas le temps de le faire. Il se trouve qu’une fenêtre de tir s’est ouverte au niveau professionnel et ça tombait bien car c’était pour les 10 ans de la sortie du livre.

Dans tous les cas, je ne voulais pas simplement faire un toilettage de surface, je m’étais toujours dit que le jour où je me lancerais, ce serait pour faire une nouvelle édition très complète. C’est le cas je crois, j’y ai mis autant d’énergie et de temps que pour la 1ère édition. Parmi les motivations, il y a aussi le fait que l’on m’écrit encore souvent pour me demander où se procurer le livre, pourtant épuisé depuis 3 ou 4 ans. Preuve s’il en était besoin qu’il avait plu !

Enfin, depuis que je suis rentré en France après mes 5 ans à Calgary (Canada), je me suis remis à travailler sur la discipline d’un point de vue recherche, avec notamment quatre thèses en cours ou soutenues dans mon équipe sur le sujet.

Entre la 1ere édition et celle-ci, quels grands changements majeurs sont intervenus au niveau des connaissances relatives à l’ultra ?

Quand je me relis 10 ans après, je n’ai pas trop honte de ce que j’avais écrit dans la première édition. A quelques exceptions près, il n’y a pas de grands bouleversements. Les exceptions en questions sont par exemple le fait de ne pas pouvoir entraîner son système digestif. C’est ce que je disais en 2012, or les données publiées depuis tendent à montrer le contraire. Donc peu de révolutions mais de nombreuses évolutions que je rapporte dans cette 2e édition. Elles proviennent des nombreuses études qui ont été publiées dont plusieurs dans mon labo. Au final, je suis passé de 350 références bibliographiques dans la 1ère édition à 700 dans la 2e (600 dans le livre et 100 sur le site internet qui accompagne le livre).

Mais les évolutions proviennent aussi, et c’est très important, du terrain. En particulier de nouvelles interviews que j’ai pu faire avec des acteurs majeurs du trail et de l’ultra-trail. Je vais en oublier mais je pense par exemple aux filles au double ‘cursus’ médical ou paramédical et coureuses élite (Blandine L’Hirondel, Camille Bruyas, Marion Delespierre), aux coaches et managers (en particulier Christophe Malardé, Patrick Bringer et Jean-Michel Faure-Vincent), à d’autres experts sur la nutrition ou l’addiction (par exemple Anthony Berthou, Samuel Maraffi, Laurence Kern).

C’est encore le cas de nouveaux athlètes (Jules-Henri Gabioud, Nathalie Mauclair, Christian Mauduit, Xavier
Thévenard) interviewés pas seulement par moi d’ailleurs, également par François Castell qui a bien entendu lui aussi mis à jour ses écrits sur la préparation mentale. Je suis d’ailleurs super content que François ait remis le couvert pour la 2e édition, c’est un véritable atout du livre. Je remercie aussi tous mes étudiants, doctorants ou en Master, qui ont contribué au livre. Je ne peux pas tous les citer ici mais je pense en particulier à Nicolas Bouscaren, Thibault Besson et Frederic Sabater Pastor.

Selon toi et tes observations, est-ce que la longue parenthèse de la pandémie a modifié le comportement des trailers ? Est-ce que l’ultra attire toujours autant ?

Ça je ne suis pas le mieux placé pour le savoir. Il semble, d’après les organisateurs, que la frénésie d’ultra soit un peu moins présente. Mais peut-être qu’il est encore trop tôt pour le dire. Laissons la pandémie disparaître pour de
bon et les habitudes redevenir complètement les mêmes. Quoi qu’il en soit, et même si ce livre porte sur l’ultra-trail, il y a une vie en dehors de l’ultra. Je reste néanmoins persuadé que l’UTMB®, le Grand Raid, le Tor ou les 100 miles US continueront à faire rêver. Les coureurs prennent plus de temps pour ‘monter’ sur ces distances, ce n’est peut-être pas plus mal. Pour revenir au livre, on peut y apprendre beaucoup de choses même si on ne fait pas (encore) d’ultra.

A ton avis est ce que le trailer a progressé dans sa préparation, dans sa compréhension de la pratique, au fil des ans et de son expérience ?

Là encore je vais botter en touche car on a assez peu de données là-dessus. J’espère que cela progresse dans les pelotons mais je n’en suis pas certain. Je souhaite que certains messages pédagogiques que j’essaie, avec pleins d’autres gens, de faire passer, commencent à entrer dans les têtes. Je pense notamment à l’utilisation des anti-
inflammatoires, à la nécessité de couper complètement avec l’entraînement et avec la course à pied plusieurs semaines chaque année, au nombre maxi d’ultra par an, etc. Ce que je peux dire c’est que le principe des week-end chocs, que j’ai proposé il y a de nombreuses années, reste très populaire. J’aurais dû le breveter !

Quelles sont les erreurs les plus couramment effectuées dans le cadre d’une prépa ultra ?


Je peux me tromper, mais il me semble que de trop nombreux coureurs ne respectent pas suffisamment les principes clés de la préparation et n’apportent pas assez de soin à la récupération, en particulier au sommeil
au quotidien (cf les dégâts des réseaux sociaux ou des séries par exemple). En parlant de sommeil, j’ai aussi le sentiment que les coureurs ne font pas ce qu’il faut pour accumuler du sommeil dans les jours qui précèdent un ultra. On a pu montrer à quel point cela était fondamental. Bref, c’est un peu le ‘work hard, play hard’ des Anglo-Saxons appliqué à l’entraînement : il faut savoir s’entraîner dur (et notamment se coltiner de solides weekends-chocs) mais il faut aussi savoir se reposer et dormir et ne pas sauter la phase d’affûtage. Les coureurs d’ultra, et pas
seulement les vrais addicts, l’oublient parfois.

Quelle peut être la part d’improvisation dans la prépa d’un ultra, à ton sens, est ce que l’improvisation a sa place ou est-ce que tout doit être pensé, imaginé, programmé ?


Quand je courais, je faisais partie de gens qui se situaient entre les deux. Pas mal de planification en amont (notamment pour jongler entre vie professionnelle, familiale et entraînement, mais c’était fun) et tout de même une part liée à l’improvisation. A mon avis, la vérité se situe entre les deux. Mais cela dépend des caractères des uns et des autres, il n’y a pas un seul chemin vers le succès.

Ceci étant dit, j’ai un peu du mal à concevoir que tout faire au feeling puisse conduire très loin, si ce n’est à la blessure. Le risque est de se laisser déborder par son enthousiasme et le ‘trip’ de passer de longues heures à l’entraînement, surtout si c’est en montagne. On a revient un peu à ce que je disais plus haut. Dans le livre, Marion Delespierre raconte d’ailleurs la différence entre sa pratique ‘sauvage’ et celle avec un entraîneur.

Quand tu regardes le comportement d’ultra trailers, qu’est ce qui te rend optimiste dans l’avenir de l’approche de la pratique, et au contraire, qu’est ce qui continue de te désoler ?

Sans données vraiment objectives sur ces comportements, j’ai un peu du mal à répondre à cette question. Je sais néanmoins que malheureusement certains (mais quel pourcentage ?) coureurs continuent d’avoir des comportements déraisonnables comme par exemple prendre des anti-douleurs ou pire des anti-inflammatoires. Le fait que le pourcentage de femmes au départ des grands ultra soit toujours à ce niveau dérisoire me déprime aussi un peu. Mais j’avoue que depuis que je ne mets plus de dossard, je ne suis pas la vie du trail avec énormément d’assiduité.

J’adorerais car j’aime fondamentalement ce sport (presque aussi fun que le ski de fond) mais je n’ai malheureusement pas le temps de passer ma vie sur le site de Trails Endurance ou les réseaux sociaux. Il n’empêche, il y a aussi de très belles choses dans le trail et l’ultra-trail. Des élites pour la plupart exemplaires (ce n’est pas le cas de tous les sports, loin s’en faut), la création d’un team 100% féminin, des jeunes qui brillent, etc.

Si tout cela peut donner envie au grand public, hommes et femmes de tous les âges, de chausser une paire de basket et de sortir de l’inactivité et de la sédentarité, c’est génial. C’est finalement le plus importante car on en a besoin pour lutter contre les infections et la déprime ambiante. Et au final, tous ces nouveaux traileurs finiront bien par faire de l’ultra et donc acheter mon livre (rires). Et ça c’est bon pour ma déprime !

L’auteur, Guillaume Millet

Guillaume MILLET est Professeur de Physiologie du Sport à l’Université de St-Etienne et membre Senior de l’Institut Universitaire de France. Il a publié 5 livres et est l’auteur de près de 300 articles scientifiques et de 60 articles de diffusion des connaissances vers le grand public. Il est régulièrement invité à des conférences en France et à l’étranger. Il a dirigé pendant 5 ans un groupe de recherche sur la fatigue à l’Université de Calgary au Canada, puis le Laboratoire Inter-universitaire de Biologie de la Motricité ainsi que la chaire Activité physique, Fatigue et Santé à St-Etienne.

Il a aussi été consultant trail pour des équipementiers ou des grandes épreuves, a organisé un trail pendant 10 ans et a obtenu de nombreuses places d’honneur en ultra-trail avec à son palmarès 3 places dans les 6 premiers à l’UTMB®, 3ème au Tor des Géants et deux victoires au Raid Dentelles-Ventoux. Au-delà des résultats, c’est avant tout un amoureux de tous les sports d’endurance qu’il a pratiqués pendant plus de 30 ans en compétition et pratique toujours en loisir.

Ecrit en collaboration avec François CASTELL, enseignant à l’Université Clermont Auvergne, co-responsable du Diplôme Universitaire Préparateur Mental. François est également titulaire du D.U. Médecine Méditation et Neurosciences, Maître Praticien en PNL et sophrologue.

Il partage son activité professionnelle entre l’accompagnement d’athlètes de haut niveau et la formation aux relations humaines. Modeste mais passionné coureur de longue distance, il affectionne particulièrement les parcours de montagne laissant la place à la rencontre avec la nature, les autres et la connaissance de soi.


Un livre de 320 pages, agrémenté  d’un DVD de 1h40 avec tous les conseils en images pour visualiser et mieux comprendre toutes les problématiques de l’ultra en trail-running. C’est ce que vous propose Guillaume Millet, dans son nouvel ouvrage ULTRA TRAIL, plaisir, performance et santé, publié chez Outdoor Editions. A la fois scientifique et coureur d’ultra reconnu, Guillaume Millet nous livre ici toute son expérience de chercheur et d’athlète. Un ouvrage qui constitue certainement le document le plus complet sur l’ultra-trail paru à ce jour. Commandez le livre + DVD

février, 2024

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

X