Favoris UTMB 2023 – Qui pour succéder à Jornet et Schide ?

En juillet dernier, nous avions presque du mal à y croire, lorsque nous avons vu Kilian Jornet aller chercher sa validation à la finale UTMB World Series de Chamonix sur le 16km de l’Eiger Ultra trail… Kilian, pour un 2e retour après son sacre 2022 ? Face aux Walmsley et Blanchard, quelle course à l’échalote promettrait cet UTMB anniversaire, vu le niveau stratosphérique atteint l’an dernier ! Rappelez-vous : une intensité record, des abandons en mitraillette, Jim 4e et la barre des 20h franchie… Mais Kilian n’en sera finalement pas (oedème osseux à la hanche) ! Même si rien n’est jamais écrit sur 170km, même si Kilian nous manquera, cette édition retrouve un semblant de mesure et – elle aussi – s’ouvre en grand chez les hommes. Mais chassez une légende, qu’une autre annonce son coup de poker : Queen Courtney tentera le triple-double. Un « Duel » Walmsley vs Blanchard par-ci, un triomphe Dauwalter de plus et pis-c’est-tout ? Tête froide pour pronostics nuanc

Par Julien Gilleron

Car oui, l’intensité atteinte en 2022 reste en mémoire. Jornet contre Blanchard, le record, la chaleur, les abandons (Capell, Grangier..), un Marmissolle surprise (6e), un Walmsley héros de tragédie qui nous aurait tiré les larmes (4e). Alors oui, on peut se demander à quelle sauce les athlètes vont se dévorer vendredi prochain, au shoot de la perf’ et des 20 bougies.

Cette année l’UTMB n’est pas la plus fournie en nombre d’élites (*) mais claque le plus haut index UTMB catégorie 100M moyen, hommes/femmes confondus (809). La messe est dite si l’on observe l’index individuel, tout simplement sommital. Au jeu des cotes « catégorie 100M », certains des meilleurs mondiaux (index individuel) se retrouvent même repoussés hors du top 15 (Garrivier, Engdhal) ; signe que cet UTMB réunit les meilleurs performeurs sur 100M pur (sur les 3 dernières saisons).

  • Plus de 15 Américains confirment l’idée reçue : l’UTMB est et reste une épreuve qu’ils prisent. Des Espagnols deux fois plus discrets : évolution de la suprématie latine des années 2000-2010 ?
  • Le métier, le métier, encore le métier : on revient sur l’UTMB. On apprend, l’ultra est une science inexacte. Demandez aux Pommeret, Maiora, Pooley, Gamito, Heras, Tollefson, Scott Hawker. Présent.e.s.
  • Plusieurs spécialistes de la Diagonale des Fous débarquent en pré-réunionnais avoués. Quoi, un UTMB anniversaire en course de prépa ? C’est mal connaitre Marmissolle, Tschumi, Dhiman…

Tout savoir sur l’UTMB grâce à Notre Hors Serie Spécial 20 ans

 

Mathieu Blanchard

 

Favoris UMTB 2023 : chez les hommes, un simple duel Blanchard/Walmsley ?

On reprend le top 10 de 2022 et l’on pioche – avec quelques DNF à venger ! Les 8 des 10 premiers de 2022 remettent le couvert, à commencer par le duo de tête qui attire tous les regards : évidemment, Jim Walmsley (US) et sa cote sidérale de 934, sera lorgné de partout pour enfin effacer son karma UTMB. Il est venu s’installer en France pour ce seul dessein, a remporté l’Istria 100 cette année, et quelques courses ” à saucisson” , comme le dernier Trail Frison-Roche, dans son jardin.

 

Jim Walmsley lors de sa victoire sur Istria 100 by UTMB

4e l’an dernier, tout le rapproche du 2e que l’on ne présente plus, Mathieu Blanchard (FR), “l’homme à tout faire” : 2h22:36 sur le marathon de Paris, 3e du Marathon des Sables, 7e de la Western States au scratch (6e homme), qui n’a confirmé sa participation qu’à la mi-août, après avoir voulu vérifier qu’il avait bien récupéré de sa course américaine, surtout mentalement. Sans oublier le 3e larron, Tom Evans (GB), vainqueur de la Western States il y a quelques semaines. 5e en 2022, Zach Miller (US) connait le parcours sur le bout du DNF (deux) mais possède un carafon égal à ses quadris, et Benat Marmissolle continue de surprendre par sa capacité à performer-récupérer : le Pyrénéen explose sur ultra depuis deux ans et enchainait 6e place sur UTMB 2022 et victoire sur la Diag’. Il vient de terminer 2e de la Hardrock , aura-t-il assez récupéré pour performer ?

 

Tout savoir sur l’UTMB grâce à Notre Hors Serie Spécial 20 ans

 

Germain Grangier, tapis dans l’ombre… Photo Franck Oddoux

Et Ludovic Pommeret, qu’en dire ? Pas en tête de liste mais au top 10 des potentiels, étant donné son palmarès. Sir Remontada, Monsieur Je-pars-20e-et-on-se-revoit-dans-le-top-3 ; Ludo Pommeret (FR) déjà victorieux et auréolé de sa TDS 2022. 10e l’an dernier, Thibaut Garrivier arrive en grande forme et les Français nourrissent beaucoup d’espoirs, notamment deux à qui l’on promettrait un UTMB un jour très proche : Germain Grangier (1er sur 90K M.Blanc, 5e de l’UTMB 2021 après longtemps tenu top 3), Baptiste Chassagne, le champion de France 2023 en pleine maturité depuis 2022 (4e Lavaredo et 10e CCC 2022), sans oublier Hugo Deck et Arthur JoyeuxBouillon qui connaissent le long, mais continuent d’apprendre. Coté nordique, on peut parier sur la puissance de coureurs explosifs jusqu’à 120K comme Hannes Namberger (GER – DNF 2022) et Petter Engdhal (SWE), mais sauront-ils gérer ? Paul Capell (ESP) vient réécrire son abandon, Miguel Heras tient toujours le pavé (9e en 2022), mais leur maitrise chamoniarde s’affrontera à des spécialistes du cassant : JeanPhilippe Tschumi (CH) poursuit son explosion athlétique et pense à l’UTMB puis à la Diag’, et croise Ben Dhiman (USA) depuis un an (Andorra100, Diag’) ! Enfin, 5 élites chinois seront menés par Jiaju Zhao (DNF 2022) et frôleront la vague US, parfois malchanceuse : Tim Tollefson, Jason Schlarb, mais un Adrian MacDonald qui pourrait surprendre

 

Tout savoir sur l’UTMB grâce à Notre Hors Serie Spécial 20 ans

 

Courtney Dauwlaetr, ici sur la Western States – Photo Martina Valmassoi

 

 

Favoris UTMB 2023 femmes : Dauwalter, sauf erreur ?

Difficile de ne pas miser sur un triomphe de l’Américaine, tant elle défie les lois de la physique. « Allez, pour le plaisir ! Et puis il y aura du gâteau d’anniversaire au ravito » : en ressenti, c’est à peu près l’annonce de Courtney Dauwalter en juillet. Un triplé Western-Hardrock-UTMB, et un triplé UTMB 2019-21-23. Un plan simple. Elle devra toutefois surveiller l’une des athlètes les plus fortes de sa génération, et déjà en pleine maitrise de son virage ultra, en la personne de Ruth Croft (NZ – 1ère CCC 2015, 2e et 1ère Western 2021-22). Oui, Croft revient ! Eszter Csillag (RTC) aussi revient, et la 5e de l’an dernier composera avec nos meilleurs espoirs, Manon BohardCailler (DNF 2022) et Blandine L’Hirondel – même si cette dernière manque d’expérience sur 100M et reste une favorite discrète. Sauf que l’on connait son art de la surprise…même après son abandon aux mondiaux. La skieuse Martina Valmassoi (IT) aura à cœur de transformer sa victoire sur TDS 2022 en UTMB et l’on sait ses qualités de montagnardes et de grimpeuse. 2e sur TDS 2022 et 9e sur UTMB 2021, l’espagnole Claudia Tremps tient son rang parmi les 5 grandes favorites ; tout comme Alisa Mac Donald (CA – DNF 2021) et Liza Buehler (CH – 5e 2021). 7e l’an dernier, la chinoise Fuzhao Xiang revient en force et côtoie des coureuses dont on connait l’expérience sur 100M : Anna Carlsson (SW), Sabrina Stanley (US), Lucy Bartholomew (NZ), Emma Pooley (CH) et Katharina Hartmuth (GER).

Tout savoir sur l’UTMB grâce à Notre Hors Serie Spécial 20 ans

Ruth Croft lors de sa victoire sur la CCC 2015

(*) index UTMB hommes >850 / femmes >700)

RDV le Vendredi 1er septembre à 18H pour 171K/9963+

Photo de Une Photo PB/UTMB

Photo de Une Franck Oddoux/UTMB Mont Blanc

Découvrez les favoris des autres courses de l’UTMB :

La sélection Matériel pour l’UTMB 2023

mai, 2024

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

X