UTMB 2023 – Favoris TDS 2023 – La course la plus ouverte ?

Favoris TDS 2023

« Pire que brutale : un chantier de dingue » : ainsi parlait Martin Kern de la TDS après sa 4e place en 2022. Si cet aficionado de Bob Graham ou de la PicaPica (qu’il vient de remporter) le dit, on imagine le menu. Deux purs montagnards s’imposaient justement l’an dernier : quels successeurs à Martina Valmassoi et Ludo Pommeret en 2023 ? Cette TDS 2023 frappe par sa moindre représentation des élites, mais également par une sacrée vague tricolore. « Ouverture » maximale et rêves de Français ? Les Asiatiques guettent.

Par Julien Gilleron

Affichant plus de la moitié « d’élites » en moins par rapport aux 3 autres majeures (OCC, CCC, UTMB), ainsi qu’un index UTMB catégorie 100M moyen nettement inférieur, les 145K de la TDS seraient-ils victimes d’un triple effet : léger essoufflement après sa popularité en 2022, épreuve vraiment ciblée par les puristes, engouement massif pour le 100M à l’occasion des 20 ans ? C’est surtout que l’épreuve ne donne pas droit aux Running Stones, désormais indispensables pour la précieuse qualif’ aux Finales du circuit World Series disputées à Chamonix…. Reste que la trace reste l’une des plus rudes, techniques et majestueuses de l’évènement. Et précisément : on retrouve une ribambelle de connaisseurs, expérimentés du caillou et cumulards enamourés.

Tout savoir sur l’UTMB grâce à Notre Hors Serie Spécial 20 ans

Chez les hommes : du bleu, du métier, de la revanche

On en dira sans doute de même pour l’UTMB, mais l’absence de plusieurs favoris clarifie le plateau TDS : et quelle présence tricolore ! Du métier, du bleu et de la startlist 2022 en puissance ; voilà le cocktail masculin. Avec 11 Français dans les 28 élites (*) dont 5 dans le top 10, la prime à la fibre montagnarde est claire : Greg Curmer (n°3) 2e sur Snowdonia 100M au printemps, Thibault Marquet (n°4) 12e de l’UTMB 2022 mais remis de son abandon sur le 90K du Mont Blanc, l’inénarrable vétéran en titane Seb Camus (n°7) déjà 7e en 2022 et 5e de l’Andorra 105K 2023, le Pyrénéen Guillaume Beauxis (n°9) qui aura a cœur d’améliorer sa 5e place de 2022, JeanMarie Thévenard (n°10) capable de rafler une Échappée Belle 2022, ou Yannick Noel (n°11) en pleine puissance (1er de la VVX11OK, 3e du Verbier S.Bernard76K, 6e de la Diag 2022…).

Favoris TDS 2023
Greg Curmer

Même en commando, ils devront faire face au grand retour des athlètes asiatiques à Chamonix, représentés ici par LE leader du plateau, Canhua Luo (CH), discret mais 2e du Doi Inathon1 00M 2022 et du Canyons Runs 100M 2023. S’il est leader aux points, ce dernier est escorté par deux furieux venus venger leur DNF : Cristofer Clemente Mora (n°2 – ESP) alignant les top 5, 3…2 ou victoires cette saison (Istria100, Valhöll128K, Tenerife Blue Trail100K ou KAT100) après son abandon sur TDS 2022 ; et un Jakob Herrmann (AUT) en bas de tableau mais 3e index (860). Ah les chiffres… Du métier, Giulio Ornati (n°5 – IT) en a surtout sur les pentes italiennes mais arrive 5e de l’Eiger 100K, tout comme Petter Restorp (n°6 – NOR) et sa catégorie Master 2 ! Au vu de son volume de podiums depuis janvier (1er du Corsa Della Bora 100M…jusqu’à 2e de l’Ultra H.Giffre130K) il pourrait oublier son abandon sur UTMB 2022. Vous avez dit métier ? Comment décrire Tofol Castanyer le Master 3 (n°12 – ESP), 8e de la dernière TDS ? Inoxydable. Et de retour.

Tout savoir sur l’UTMB grâce à Notre Hors Serie Spécial 20 ans

Chez les femmes : aussi discrète qu’ouverte…et tricolore (encore)

10, pas plus : elles sont 10 à dépasser la barre élite, mais les récentes performances de certaines les placent en tête des pronostics. Parmi les 4 françaises réunies dans le top, Fiona Porte affiche une carrière aussi précoce que dense et une préparation aux petits oignons depuis le printemps – progressive : 3 victoires de 55 à 120K, du Nivolet au Lavaredo en passant par la MaxiRace. Ajoutez-y un abandon sur TDS en 2022, et la Savoyarde a de quoi remettre le couvert dans le bon ordre. Lucie Jamsin (n°3) n’avait pas non plus achevé son UTMB dernier et semble aller surement cette saison (3e sur MIUT, 2e sur 80K du M.Blanc). Mais en matière de préparation, Maryline Nakache (n°5) frappe fort depuis sa victoire sur Marathon des Sables et sa 2e place au Lavaredo : avec Émeline Oudet (n°10 – 5e sur 90K du M.Blanc) ces 4 bleues là se croisent et se recroisent, pourquoi ne pas monter sur la boite ensemble ? Oui mais. Un DNF, ça motive aussi les autres, et l’échec de l’autrichienne Esther Fellhofer l’an dernier précède une avalanche de succès cette saison : KAT100M, Andorra100K, UTVV100M…du volume et de la puissance qui la place 2e élite et grande favorite avec Porte. Giuditta Turini (n°5 – IT) sort des mondiaux avec peu de compétitions courues, mais sa cote qui la place à égalité avec Fiona Porte fera-t-elle la différence ? Mathématiques aléatoires forever.

Lavaredo Ultra Trail 2023
Fiona Porte, ici vainqueure au dernier Lavaredo Ultra Trail

RDV le Lundi 28 aout à 23H50 pour 145K/9176+

 

Tout savoir sur l’UTMB grâce à Notre Hors Serie Spécial 20 ans

 

(*)index UTMB hommes >850 / femmes >700

Photo de Une Franck Oddoux/UTMB Mont Blanc

 

La sélection Matériel pour l’UTMB 2023

mars, 2024

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

X