Le Strava Women Challenge, pour faire progresser la parité dans le Sport

Strava Women Challenge

De nouvelles données récoltées via la plateforme d’entraînement Strava révèlent de fortes inégalités entre hommes et femmes par rapport à la pratique du sport en France. Forte de 100 millions de membres dans sa communauté, Strava compte bien contribuer à faire évoluer ce constat, grâce notamment à son programme Strava Women Challenge, lancé du 8 au 31 mars.

Selon les chiffres de Strava :

  • Les femmes effectuent 25 % de temps d’activité physique de moins que les hommes en France (15 % de moins dans le monde). Cela représente en moyenne 38 minutes de moins par semaine que les hommes.
  • Cet écart tend à s’agrandir le week-end en France, où les femmes effectuent 27 % de temps d’activité physique de moins que les hommes.
  • De plus, en France la part des femmes qui réalisent des activités sportives la nuit est inférieure à celle des hommes : 45 % inférieure aux hommes avant le lever du soleil, et 16 % inférieure après le coucher du soleil.

Le Strava Women Challenge, Du 8 au 31 mars

Dans la continuité de son étude, Strava accueille Le Women Challenge créé par Lucile Woodward, co-fondatrice de Wellso, plateforme de remise en forme (sport, alimentation, coaching mental), et Sine Qua Non, l’association qui lutte contre le harcèlement et les dérives sexistes auxquelles les femmes sont confrontées lors de leur pratique sportive.

Défi sportif et solidaire, Le Women Challenge invite le plus grand nombre à réaliser 8 heures d’activité physique en ouverture de la Journée internationale des droits des femmes et tout au long du mois. Réparti sur la période, cela correspond à 20 minutes par jour. Pour chaque finisher, homme ou femme, Strava reversera 1 € à Sine Qua Non pour soutenir les actions de l’association à travers la France (dans la limite de 20 000 €). Le challenge est gratuit et ouvert à toutes et tous. Il suffit d’un smartphone pour participer.

Strava Women Challenge

“Les femmes hésitent à faire garder leurs enfants pour prendre du temps pour elles”, constate Lucile Woodward, coach sportif diplômée d’État, co-fondatrice de Wellso et elle-même mère de famille. “Si le temps est le frein principal, vient ensuite la crainte de se sentir nulle ou pas capable. Les femmes pensent souvent qu’on les juge physiquement quand elles courent, que ce soit sur leur apparence ou leur « crédibilité » sportive. Elles ont peur d’être ridicules, peur d’être sifflées ou interpellées”.

C’est pourquoi Lucile Woodward invite à aborder les activités sportives de manière plus positive : “Souvent, ces peurs liées au jugement ou au regard des autres sont infondées. Les gens ne jugent pas tant que ça et au final on force plutôt le respect quand on montre aux autres que l’on fait du sport dehors devant tout le monde ». Dans cette optique, Lucile soutient depuis plusieurs années l’association Sine Qua Non.

Afin de promouvoir l’égalité et d’encourager les femmes dans leur conquête de l’espace public, Sine Qua Non veut enclencher une spirale vertueuse : plus de femmes qui font du sport dans l’espace public, c’est plus de femmes qui osent occuper l’espace public. Avec plus de femmes dans les rues, il devient plus facile pour les autres femmes de sortir et de bien vivre la ville.

Sine Qua Non agit contre le sexisme et les violences faites aux femmes, mais aussi pour le droit des femmes à faire du sport où, quand, et dans la tenue qu’elles veulent. Pour cela, l’association organise entre autres les Sine Qua Non Squad, des sessions de running et de training gratuites organisées le soir dans des lieux dits “peu fréquentables” par les femmes. “Nous revendiquons l’accès pour les femmes et les jeunes filles à tous les terrains de sports urbains et à tous les espaces publics où elles voudraient pratiquer leur activité, sans qu’elles soient discriminées ou agressées verbalement et physiquement. Nous voulons changer le récit actuel qui laisse trop de place aux injonctions et aux jugements qui font croire aux femmes qu’elles ne sont pas à leur place”, conclut Mathilde Castres, Présidente de Sine Qua Non.

STRAVA opère une démarche globale pour le sport au féminin

Strava est engagé pour l’égalité et l’inclusion des femmes dans le sport. L’initiative Women Challenge s’inscrit dans une démarche plus globale lancée par Strava en 2022 : Strive for More. Cet engagement d’un million de dollars pris par Strava au cours des trois prochaines années vise à amener davantage de femmes  sur les lignes de départ, qu’il s’agisse de compétitions professionnelles ou d’une pratique sportive amateur.

juin, 2024

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

X