Résultats Grande Trace Dévoluy été 2023

Ce week-end s’est couru la 5e édition de La Grande Trace Dévoluy été. Sylvain Cachard, avec son binôme Pierre Martinez, ont mené les 2 jours de courses. Ils ont survolé les 2 étapes en 6h33’47.

Pour Sylvain Cachard, habitué du Dévoluy, « il y a des passages que je ne connaissais pas du tout, comme le canyon et le chourum des Adroits le premier jour. La grotte de Costebelle était vraiment impressionnante aussi mais la montée en plein soleil assez dure. J’apprécie le fait que des organisateurs (comme ceux de La Grande Trace) osent faire ce genre de courses avec des passages improbables, durs physiquement et techniquement. L’équipe de bénévoles est top ! C’était 90% de plaisir et 10% de « quand est-ce qu’on arrive ».

Pour Pierre Martinez : « Je ne connaissais pas vraiment Le Dévoluy. Je faisais beaucoup de course d’orientation, donc je suis plus à l’aise dans des cailloux et des pierriers, plutôt que sur du roulant. Le terrain de La Grande Trace m’a régalé. C’était incroyable comme course, avec beaucoup de hors sentier. Certains passages sont osés aussi. Il y a un énorme travaille de l’organisation. C’est très engagé mais avec tous les bénévoles et les guides, on se sent en sécurité et ça rend la course plus accessible. »

Pour les premières féminines (18e au général), Léa Parat et Guillaumette Signorini, la course a été serrée avec leurs concurrentes arrivées 2e et 3e. Pour Guillaumette « l’étape a été difficile car les 3 équipes féminines de tête étaient collées toute la course, mais c’était une belle bataille. La deuxième étape était bien différente de la première, mais tout aussi magnifique. »

102 binômes au départ

Ce sont 102 binômes qui ont pris le départ de La Grande Trace, dont trois équipes belges et une suisse. Les coureurs ont souligné le côté technique et unique de la course, avec notamment le passage dans la Traversée Héroïque lors de la 2e étape. Yannick Gast, responsable sécurité de la course (et guide de haute montagne) revient sur la préparation des tracés. « Faire passer une course sur un terrain comme celui de la Traversée Héroïque, cela demande 3 jours de préparation en amont et une dizaine de personnes. Le premier jour, nous installons les cordes, le deuxième jour on « purge des pierres » et le troisième sert à affiner la sécurité et à monter les pares pierres. Ce sont 10 bénévoles sur 100 mètres de dénivelé le jour de la course.
La Grande Trace est un alpi-trail, avec des terrains plus escarpés par endroits qu’un trail classique. Certains passages requièrent de ranger les bâtons, utiliser les mains et avoir un baudrier, des longes et un casque, qui sont les équipements obligatoires. C’est la 5e édition et la première qui se court à guichet fermé. Notre objectif est de rester sur le quota de 100 équipes, pour pouvoir offrir une course unique et en toute sécurité.
 »

Les étapes au programme

Cette édition a signé le retour de l’étape de Rocher Rond, avec 20,5 kilomètres, 2180 mètres de dénivelé positif et 2000 mètres de dénivelé négatif. Les coureurs sont partis d’Agnières en Dévoluy, ont emprunté un canyon et le chourum des Adroits, avant de se diriger vers Vallon Pierra et une magnifique ligne de crêtes, pour redescendre au Col de Charnier. Les sommets se sont ensuite enchaînés avec la tête de Platelongue, Rocher Rond (le plus haut sommet de la Drôme) et l’Aiglière. Le tracé redescendait ensuite vers le vallon des Aiguilles, avant de franchir la ligne d’arrivée au col du Festre.

La deuxième étape de 26,1 kilomètres s’est aventurée sur les alentours de l’emblème du Dévoluy : le Pic de Bure, avec 2390 mètres de dénivelé positif et négatif. Au départ de Superdévoluy, les coureurs se sont élancés vers la crête de Bonnet Rouge et sont montés direction le plateau de Bure, en passant par La Fenêtre. Après être passés au milieu des antennes de l’observatoire NOEMA, ils sont redescendus par la Combe Ratin, avant d’emprunter en montée le chourum de la Traversée Héroïque. Le tracé continuait vers le Vallon d’Ane pour remonter et passer dans la grotte de Costebelle avant de faire le tour de la Crête d’Ane et de redescendre dans le Vallon Froid. L’étape se finissait en traversant la majestueuse forêt du Bois Rond, direction l’arrivée à Superdévoluy.

La diversité des terrains et les nombreux éboulis ont rendu la course exigeante et pas de tout repos !

Les podiums 2023

Hommes

1- Sylvain CACHARD et Pierre MARTINEZ (Team Hibourine) en 6h33’47

2- Téo VAULTIER et Timothé DEBICKI (Les bourrins de vertical) en 7h13’07

3-Quentin JAILLARD et Thomas BRUNEL (Traileurs en herbes) en 7h15’00

Femmes

1-Léa PARAT et Guillaumette SIGNORINI (El fusées) en 9h21’56

2- Coralie DESAGES et Sandra CHESNEY (Les sanglières) en 9h27’45

3-Emilie RASTELLO et Alexandra MUNIER (Les voisines) en 9h45’19

Mixtes

1-Tamara BAILLEUX et Matthieu NEIRYNCK (Les Mattam) en 8h17’02

2-Roddy CUNNINGHAM et Flores SANZ DE ACEDO (Il me fatigue, elle me désespère) en 8h36’16

3-Marie LALMANT et Maxime DELAMARE (M&M’s) en 8h49’33

mai, 2024

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

X