20 conseils nutrition d’Anthony Berthou

On sait qu’à la veille des fêtes c’est osé. Mais prévenir vaut souvent mieux que guérir, alors voici 20 conseils nutrition pour la détox d’après fêtes 😅

Anthony Berthou a résumé en 20 conseils clés sa vision de la nutrition de ce qu’il appelle “l’homo conscientius“. Manger en conscience, dans une démarche à la fois individuelle et collective. Pour se faire du bien et faire du bien à la planète. Article issu de la Newsletter Trails Endurance 👇🏻



(temps de lecture : 4 mn)

1. Choisissez votre alimentation, en conscience

Dans une société pressée par le temps, il est essentiel de consacrer une attention particulière à nos choix alimentaires, car ils façonnent notre corps et notre santé. Chaque aliment que nous choisissons aujourd’hui contribue à la composition de nos cellules et de notre être.


2. Accordez-vous du temps pour prendre soin de vous et pour… mastiquer.

Prendre son temps en mangeant implique de s’engager dans une expérience sensorielle complète, en incluant l’observation, l’odorat, l’imagination, le goût et la mastication, qui est essentielle pour une digestion de qualité. Cela demande de manger consciemment, en accordant une attention particulière à chaque bouchée et en la mastiquant suffisamment, favorisant ainsi la satiété et la connexion avec vos sensations corporelles.


3. Cuisinez des aliments bruts

La matrice alimentaire joue un rôle essentiel dans la biodisponibilité des nutriments et leurs interactions, bien que cela soit souvent sous-estimé. Ainsi, privilégier la consommation d’aliments bruts est la recommandation principale, tandis que les aliments ultra transformés devraient être réservés à une consommation occasionnelle, même si vous les appréciez.


4. Adoptez une alimentation constituée d’au moins 80 % de végétaux

Les fruits et légumes, riches en micronutriments et composés phytochimiques, sont essentiels pour la santé, avec une recommandation de consommer 800 g à 1 kg par jour. Cependant, il est important de varier les choix alimentaires et de surveiller la tolérance digestive en ajustant l’alimentation si nécessaire.


5. Réduisez votre consommation de produits animaux et veillez à leur origine

Réduisez la consommation de produits animaux en privilégiant les alternatives végétales, tout en choisissant des sources de protéines animales de qualité. Variez votre alimentation pour répondre à vos besoins en acides aminés essentiels.


6. Privilégiez les filières courtes

Privilégiez une alimentation de saison et locale, en soutenant les petits producteurs, tout en évitant les supermarchés et les grandes firmes agroalimentaires pour promouvoir une alimentation alignée avec vos valeurs. En cas d’indisponibilité de légumes frais locaux, optez pour les légumes surgelés plutôt que les conserves, tout en réduisant le gaspillage alimentaire grâce à des pratiques zéro déchet.


7. Intégrez les choix éthiques et sociaux en fonction de votre sensibilité

Priorité à une alimentation respectueuse de l’animal et de l’environnement en favorisant des aliments issus d’élevages extensifs, tout en considérant les enjeux éthiques du véganisme. Lors de la consommation d’aliments bénéfiques pour la santé mais à impacts écologiques, optez pour une approche consciente et modérée, privilégiant les filières responsables, tout en explorant des alternatives locales lorsque possible.


8. Privilégiez une alimentation à faible charge insulinique

Priorité à une alimentation faiblement sécrétrice d’insuline, privilégiant les graisses de qualité et les glucides complexes, tout en faisant preuve de modération dans la consommation de produits laitiers et de sucre ajouté. Sélectionnez des aliments glucidiques tels que les légumineuses, les produits céréaliers complets, les petites baies, et optez pour le miel en quantité modérée comme principale source de sucre ajouté, tout en évitant les édulcorants et les produits ultra transformés riches en sucre.


9. Adaptez vos menus en fonction de la chronobiologie nutritionnelle

Optez pour un petit-déjeuner riche en protéines, graisses de qualité et fibres plutôt que des aliments insulino-sécréteurs, sauf si vous avez fait de l’exercice. Privilégiez un dîner à base de végétaux, incluant des produits céréaliers complets, légumineuses, légumes et fruits. Une collation peut être ajoutée au besoin, avec des oléagineux et un fruit ou du chocolat noir riche en cacao (au moins 85%).


10. Réalisez une alimentation en temps ou jeûne intermittent

Ce modèle alimentaire améliore la santé en favorisant la régulation du rythme circadien et la sensibilité à l’insuline. Consultez un professionnel de la nutrition pour des conseils personnalisés.


Article de la Newsletter Trails Endurance PRO



11. Mangez au maximum selon les saisons

L’adaptation de nos ancêtres aux variations saisonnières des aliments a façonné notre métabolisme. Aujourd’hui, maintenir cette alternance en consommant des aliments riches en glucides en été et en graisses en hiver peut être bénéfique pour notre santé.

12. Personnalisez votre alimentation selon vos origines

L’adaptation mitochondriale varie en fonction de l’origine ethnique, avec des populations près de l’équateur favorisant les glucides, celles des régions froides favorisant les graisses, et les populations caucasiennes montrant une adaptation intermédiaire. Cependant, l’alimentation ultra transformée riche en glucides et en graisses transformées est préjudiciable à toutes les populations, contribuant aux maladies de civilisation.


13. Privilégiez des aliments riches en graisses de qualité

Les graisses sont essentielles à la santé malgré leur mauvaise réputation passée, mais leur équilibre a été perturbé dans l’alimentation moderne, ce qui peut avoir des effets négatifs sur la santé. Pour restaurer un bon équilibre lipidique, il est recommandé de consommer une variété d’huiles, des oléagineux et des produits animaux issus d’élevages extensifs, tout en évitant les petits poissons prédateurs et en privilégiant les graisses résistantes à la chaleur pour la cuisson.


14. Surveillez votre consommation de sel ajouté

Réduisez la consommation de sel en limitant les aliments ultra transformés et en salant vos plats seulement après les avoir goûtés. Expérimentez l’élimination du sel de votre alimentation pendant quelques semaines pour développer de nouvelles saveurs grâce aux épices et aromates, tout en veillant à satisfaire vos besoins en minéraux.


15. Hydratez-vous avec… de l’eau !

L’eau est essentielle à la vie et à la santé humaine, buvez au moins 1,5 litre d’eau par jour. Réduisez la consommation de produits animaux issus d’élevage intensif pour économiser de l’eau et préférez le thé vert, le café biologique, et le vin rouge en modération pour leurs bienfaits sur la santé.


16. Limitez au maximum les contaminants

Privilégiez les aliments biologiques pour réduire les contaminants, évitez les aliments ultra transformés pour limiter les additifs, et prenez en compte l’environnement de votre maison pour réduire les polluants intérieurs.


17. Choisissez bien vos ustensiles de cuisine

Utilisez des contenants en verre ou inox pour conserver les aliments, en évitant les plastiques, surtout ceux avec bisphénols et phtalates. Préférez l’inox et le pyrex pour cuisiner et le bois pour les ustensiles, tout en les maintenant propres et sans rayures.


 18. Privilégiez la cuisson à la vapeur douce

Privilégiez la cuisson à la vapeur pour préserver les nutriments et limitez la consommation d’aliments noircis ou frits, riches en substances nocives. Marinez et cuisinez à la plancha ou verticalement, en associant légumes et aromates, et consommez les fritures avec modération.


19. Permaculture : lancez-vous !

Envisagez la permaculture ou l’agroécologie si vous disposez d’espace pour cultiver, avec des ressources comme des stages et associations disponibles pour débuter. Les jardins collaboratifs offrent aussi une option pour les espaces urbains, permettant de s’orienter vers une pratique plus verte et moins urbaine.


20. Et pour sortir du cadre de l’alimentation…

L’activité physique variée, le mouvement régulier, un sommeil de qualité et une bonne gestion des émotions sont essentiels pour une vie saine, tandis que l’exposition à la lumière naturelle est cruciale pour le bien-être cellulaire. Il est important de pratiquer une activité physique en extérieur pour la synthèse de la vitamine D et d’exposer nos mitochondries à la lumière infrarouge naturelle pour maintenir notre santé.

février, 2024

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

X